Bienvenue à Thil !

Situé à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Toulouse, Thil est un village rural et agréable, traversé par l’Arsenne et le Riouet. Tout au long de l’année, notre village dynamique s’anime grâce à ses diverses associations et leurs manifestations qui deviennent incontournables pour ses habitants. Des marchés gourmands au marché de Noël, en passant par ses vide-greniers, le carnaval, la Fête du village et son marché hebdomadaire le mercredi, on ne s’ennuie jamais quand on passe chez nous.

Histoire

Se promener à Thil, c’est découvrir la plaine d’Aliès et la plaine de la Moundine puis le paysage verdoyant de collines et de vallons qui constituent les premiers coteaux de Gascogne où les bois de chênes règnent en maîtres. Dans le village, vos pas vous conduiront de l’église Saint Laurent, aux maisons à colombage vestiges des anciens remparts, puis aux demeures de caractère construites par les notables. C’est un florilège de brique, corrondages et encorbellements.
Thil qui tient son nom du tilleul, prend place autour d’un tumulus d’époque celtique, témoin d’une occupation du site trois siècles avant Jésus-Christ. Des sépultures de cette époque furent d’ailleurs découvertes lors de la construction de la mairie sur cet emplacement en 1840, en lieu et place du château fortifié. Il existe même un souterrain dont l’accès est malheureusement comblé !
Le seigneur Jourdain de l’Isle accorda au village une charte de coutumes en 1246.
Au cours des siècles, le village passa successivement aux mains de familles puissantes dont certaines ont laissé les châteaux que l’on peut aujourd’hui admirer.

À voir :

  • Halle et Mairie : la petite halle de Thil donne accès à la mairie qui fut construite en 1840 sur l’ancien tumulus celte.
  • Eglise Saint-Laurent : placée sous le vocable de Saint-Laurent, elle date des XIVe et XVIIe siècles. Son clocher est représentatif des clochers murs toulousains avec 5 baies pour les cloches que l’on peut ainsi sonner à la volée. De puissants contreforts viennent soutenir la façade.
  • L’étroit passage qui longe l’église et que les Thilois appelaient autrefois « la rue Secrète ».
  • Le Château Lagaillarde : porte le nom de Louis Lagaillarde qui le fit construire en 1854. Quatre tourelles ornent les angles de cette élégante demeure de campagne.

Carte interactive

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×