Histoire

Au Moyen Âge, Garac est une petite ville défendue par un château féodal. Après avoir fait partie de la Baronnie de Launac, Garac a pour Seigneur Louis de Carmaing en 1567. Un acte de 1716 mentionne une pièce de terre communale qui conserve des fondations et un vestige du fossé qui entourait le château médiéval. Avant la Révolution, la ville dépend de la province de Guyenne-Gascogne, de la généralité d’Auch et de l’élection de Beaumont-de-Lomagne.
En 1792, des troubles anti-révolutionnaires conduisent le maire à nommer dans chaque quartier des commissaires chargés de maintenir l’ordre et de dénoncer les ennemis de la Révolution. Au XIXe siècle, un vignoble constitué de pieds de vigne venant du Languedoc, couvre une grande partie des versants méridionaux des collines. En 1886, des machines à vapeur ou des machines à manège sont employées pour battre les céréales. A la même époque, trois diligences partent de Cadours et traversent Garac pour transporter les voyageurs à la gare de Mérenvielle. Jusqu’au début du XXe siècle, la ville conserve l’usage du charivari : les jeunes font un bruit assourdissant avec des poêles et des chaudrons devant la maison d’un veuf ou d’une veuve qui se remarient pendant plusieurs jours avant le mariage.

Contact

Place de la Mairie
31480 Garac
05 61 85 59 55 mairie.garac@orange.fr

Carte interactive

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×